[Thread 1] Comment j’ai trouvé un super plan pour un appart et que je vais peut-être mourir…

Catégories Divertissement, Story
765 vues
[Thread 1] Comment j’ai trouvé un super plan pour un appart et que je vais peut-être mourir du coup.
Une pote m’a conseillé de raconter sur twitter ce qu’il m’est arrivé (et ce qui continue de m’arriver) dans cet appart.
Cette pote, c’est Gwen. Elle m’a aussi conseillé de ne pas mettre les vrais noms. Du coup, elle s’appelle pas vraiment Gwen. Duh.
Y a 4 mois, j’étais en galère d’appart. J’avais clashé avec mon père. On s’embrouille souvent mais là, c’est parti très loin et très vite
Lui: Si tu quittes encore ce job, tu devras te débrouiller par toi-même. Plus d’argent. Plus de piaule.

Moi: J’ai un plan.

C’était faux

Lui: J’espère que ton plan consiste à te faire pousser des couilles et à garder un travail plus de 3 mois.

Mon père = babyboomer level 60

Moi: T’as jamais eu les couilles de quitter ton taff alors que tu le détestes. T’aimes juste te plaindre et faire culpabiliser les autres.
Mon père: Tu critiquer mes couilles ? C’est grâce à elles que tu existes !

Ma mère: C’est vrai, je veux dire… écoute ton père !

Moi: Arrête de le défendre, c’est un daron en carton.
Lui: Ah le bâtard !

J’aime pas quand mon père utilise cette expression. C’est suspect

Au final, je suis parti en disant que je pouvais me débrouiller seul. Sage décision. Sage et audacieuse.Et stupide. Complètement con en fait
J’ai passé l’été à squatter des canapés de potes. Puis des fauteuils de potes. Puis des tapis de potes.

J’étais mi-SDF, mi-clébard.

J’avais encore un peu d’argent mais avec ma situation (= no job, no garant) impossible de trouver un appart décent. Ni même un indécent.
Et puis je tombe sur une annonce. Un papier collé sur la vitre d’une boulangerie. Chelou. Et l’annonce encore plus.
L’annonce: « A louer. 2 pièces 50m2. 12ème arrondissement. 750 euros CC. Non fumeur. Le locataire doit être en bonne santé. »
J’ai cru que c’était une blague. Mais dans le doute, je prend la feuille pour que personne ne me double.
J’appelle le numéro. Un gars avec un accent d’origine inconnue décroche un peu trop vite. Il me propose de passer dans la journée.

Perfect

J’arrive dans l’immeuble. Petit. Genre 3 étages dans une cour isolée. Calme. Je m’attends à voir une file de locataires potentiels mais non.
C’est là que je rencontre Mr K. Le proprio de l’immeuble. La source de mes angoisses.

La raison pour laquelle j’écris tout ça sur twitter.

Il a 50-60 ans je dirais. Il porte souvent des tenues de sport mais ne semble pas en faire. Un look “riche mafieux beauf” bedaine comprise.
Il parle doucement. Avec de longues pauses des fois.
Des.
Longues.
Pauses.

Il respire fort aussi.

Lui: Merci d’être venu.
Moi: Merci à vous.
Lui: Mon plaisir.

Il traduit l’expression “My pleasure” en français. Comme personne ne fait.

Mr K commence son interrogatoire dans le couloir “Vous avez un garant ?”

Moi: Pas vraiment

Lui: Vos parents ?

Moi: On se parle pas trop

Il mate le vide pendant plus 5 secondes. Soit il pense à comment me foutre dehors, soit il fait un AVC. Je ne sais pas ce que je préfère.
Mr K: “Vous prenez de la drogue ?”

Je suis surpris. Pendant un instant, je pense qu’il m’en propose et que ça serait mal vu de refuser.

Je vois dans ses yeux que pas du tout. Alors je dis “Non”. Je rajoute même un “Pfff” pour renforcer mon dégoût. J’ai fait du théâtre en 6ème
Mr K: Et votre travail ?
Moi: Je suis sur plusieurs projets. J’alterne les missions en fonction de la demande du marché

Ni faux. Ni vrai.

Mr K: Vous êtes intermittent alors ?
Moi: Heu…oui.

Merde. Pire réponse du monde. J’ai pas réfléchi. C’est mort pour l’appart.

Il se remet en mode AVC pendant 5 secondes. Moi je contemple les moulures du plafond ainsi que mon échec.
L’appart est au 3ème étage. Suivez moi”.

Je le suis. J’arrive pas y croire. Je me méfie encore. Tout peut arriver.

Mr K: ”J’habite au RDC. Au 1er, c’est ma fille. Vous ne la verrez pas. Au 2ème, une autre locataire. Vous, c’est le 3ème à droite.
On arrive au 3ème. La porte de gauche est en fait une autre porte pour le même appart mais elle est condamnée. Du coup, l’étage est à moi.
Mr K: “C’est un meublé au fait”.

Ça m’arrange tellement de ouf. Mais je préfère la jouer distingué.

Moi: “Oui. Fort bien.

L’appart presque aussi grand que chez mes parents. Je surkiffe en pensant à leur tête bientôt. Mais je garde ma poker face. 😐
Mr K me montre alors les stores. Il fait le mouvement “On ouvre comme ça. Et on ferme comme ça.”

Moi: ”Comme des stores, oui.

Lui: ”A vous.”
Moment d’hésitation. Il insiste. Alors je monte les stores.
“Plus doucement !” Je ralentis. “Voilààààà”. Il semble content.
Après le tuto store, il me fait un tuto robinet. “Eau chaude. Attention. C’est très chaud. Touchez. Allez.”

J’exécute. Spoiler. C’est chaud

Puis il me fait le tour de chaque placard et de leur contenu ”Ça c’est pour déboucher l’évier. Faut pas boire !”

Moi: “Promis

Il me montre la chambre.”Ça c’était mon lit avant. Très bon lit. C’est là où j’ai eu ma fille”.

NICKEL l’info !

Puis ça devient glauque. Il se met à me mater genre un peu salement, pas dans les yeux. ”Vous faîtes du sport ?”

“Oui” je mens.

Lui: ”Faut faire du sport. C’est important.”
Je sais pas si c’est un ordre. Son accent cache ses intentions.
Il s’approche et touche mon ventre. OKLM. Il appuie juste avec son doigt. Pouc ! Je fais comme si c’était le truc le plus normal du monde.
C’est intrusif. Révoltant. Gerbant. Et en même temps, je veux pas l’appart.
Alors je contracte les abdos en scred.
Puis il passe à autre chose.“Ça c’est les clés. La bleu pour la porte en bas. La noire pour vous. Y’a que moi qui ai le double de vos clés.
J’ai du mal à le croire. J’oublie l’intrusion tactile. “Du coup c’est bon ?”

Lui: Ça dépend. C’est bon pour vous ?

Moi: Heu…OUAIS !

On passe aux papiers. Je me sens comme un adulte. Je me promets de trouver un job pour mériter cet appart (et foutre la rage à mon daron).
Il me donne les clés et me fait (bien sûr) un tuto-clé. “Là, fermé. Là, ouvert. À vous”

Je m’applique en mode Hermione-Granger-suce-boule.

Je vais chercher mes affaires chez Cisco, mon pote qui m’héberge. Je lui raconte tout. Sa réaction me déçoit.

“Il va te faire le fion.

Moi: Je fermerai ma porte.
Cisco: Il a pas un double des clés ?
Moi: Heu…si

Cisco a souvent raison. Et ça m’énerve à chaque fois.

Je retourne à l’appart avec mes affaires (= un sac à dos et un sac poubelle de vêtements).

Je m’installe dans mon premier vrai chez moi.

Il y a un mot de Mr K sur la table. “Bière de bienvenue dans le frigo.” Sympa le gars. Chelou, certes. Mais sympa.
Après des mois de galère, je passe un excellent moment à boire ma bière en solo. Même si elle a un goût bizarre.
C’est une bière turque. Je ne savais pas qu’ils en faisaient. Elle a un goût de kebab. Je suis fauché. Je la tolère carrément.
La nuit tombe et je commence à sombrer. Et à paniquer. Ce bâtard de Cisco m’a rendu parano. Et si Mr K rentrait pendant que je dors ?
Je ferme à double tour ,je mets une chaise devant la porte. Si quelqu’un rentre, ça fera du bruit. (Je sais. Bof bof)
Je passe une très mauvaise nuit. Limite fiévreuse. Tous les bruits sont suspects. J’ai l’impression qu’il y a des insectes dans le lit.
Je pense à Mr K dans ce lit. En train de procréer. Je rêve qu’il me fait un enfant en me touchant le bide.

Je hais mon subconscient.

Le lendemain, je me sens encore plus crevé que la veille. J’ai des courbatures. Je fais vérifier la chaise devant ma porte.
Elle a bougé
Pas de beaucoup, mais elle est dans un angle différent. J’en suis sûr. Enfin je crois. Je commence à paniquer.
Je vais pour appeler Cisco mais je me rétracte. Et si Mr K m’entendait à travers les murs ? Je décide de lui envoyer un texto.
Moi: Mec, je crois qu’il est entré chez moi cette nuit
Cisco: Pour te faire le fion ?
Moi: NON !

Moment de doute. C’est vrai que ça gratte

C’est alors que je tombe sur autre chose.

J’ai du mal à comprendre ce que je vois.

Alors je le prends en photo et je l’envoie à Cisco.

Suite du THREAD 1 ici : ⬇️https://t.co/qqGW5dzbQy
Avatar
J'habite au 3ème étage à droite. Si je meurs, c'est probablement mon proprio qui m'a tué. (écrit par @f_descraques)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *