Avatar
PhD. Sociologue de l’imaginaire. coFounder @eranosconseil, teacher @sciencespo, editor @cahiers, speaker @TEDxParis

Je voudrais vous parler d’un tour de magie que #Facebook et #Instagram ont fait à vos dépens.…

Catégories Story
Je voudrais vous parler d’un tour de magie que #Facebook et #Instagram ont fait à vos dépens. Le tour est d’avoir fait passer les paramètres de publication de vos photos de «seulement à vos amis» à «public» sans pourtant avoir changé les paramètres de publication. Fort
Mais comment ont-il fait disparaître la culture de la restriction de l’audience ? Regardons le ralenti.
Vous pouvez lire partout que facebook est un réseau pour vieux, et que ça se passe sur Instagram (vous pouvez lire aussi que les jeunes sont sur #Snapchat, ce qui ne veut pas dire qu’avoir Snapchat sur son téléphone veut dire que vous êtes jeunes. Il faut aussi s’en servir.)
Avant le rachat d’insta par fb, Insta était un réseau de photographie. Si vous vous en souvenez, pour gagner à Insta, il fallait publier des images léchées avec une fille de dos sur un fond de paysage lointain. t.co/ciw1TJL3qi
A l’époque, vous utilisiez aussi des « filtres » (si vous utilisez encore des filtres sur vos photos, vous êtes vieux).
Vous suiviez donc de parfaits inconnus, en fonction de vos affinités communautaires, et de la qualité de leurs photos. Puis Instagram a volé les stories de Snapchat.
Du jour au lendemain, vous vous êtes retrouvés avec une autre grammaire visuelle, crue, sans retouche et évanescente. Dont vous vous foutiez d’ailleurs puisqu’elle montrait la vie de photographes parfaitement inconnus. Vous vous êtes mis à vous demander pourquoi vous les suiviez.
Ce qui tombe bien puisque facebook vous s’est alors mis à vous recommander de suivre vos amis facebook sur Instagram. vos véritables amis.
Et puisque le système de feed-back d’instagram est plus agressif (fait pour générer du « like » : pas de texte, pas de lien, double-tap et scroll s’il te plaît), vous vous êtes mis à y mettre vos photos, qui étaient automatiquement republiées sur facebook.
Ce qui ne sert à rien puisque l’usage sur Instagram est que les comptes sont publics : donc tout le monde peut voir ce que vous mettez. Pas seulement vos véritables amis facebook voyons.
Vous pouvez choisir de rendre votre compte privé bien sûr, mais pourquoi s’empêcher de recevoir les likes du monde qui nous cherche. L’usage sur facebook en revanche est de publier par défaut pour nos amis. Vous n’iriez pas y mettre vos photos de vacance en «public» n’est-ce pas?
Et ainsi, par magie, (enfin par translation culturelle) fb a fait disparaître la culture de sa propre plateforme en vous amenant dans un autre lieu, où les usages sont différents. Vous publiez maintenant publiquement les photos que vous publiiez avant uniquement pour vos amis.
Vous le faites pour vous conformer à ce qui est la norme sur Instagram. Un lieu est un ensemble de pratiques et de mémoire. Changez le lieu (ou la marque) et vous pouvez changer la norme.
L’avantage ressenti, pour nous, c’est que notre audience est devenue «le monde» ! Le vaste monde qui nous cherche et qui reconnaîtra un jour notre talent, etc. Mais c’est aussi très pratique pour facebook, pour qui chaque photo est désormais un bien privé, diffusable sans limite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *