Avatar
pour un féminisme intersectionnel pro-choix

[THREAD] Je vois beaucoup de gens sur Twitter se défendre de leurs blagues racistes, sexistes, etc, par…

Catégories Story
[THREAD]

Je vois beaucoup de gens sur Twitter se défendre de leurs blagues racistes, sexistes, etc, par la célèbre citation de Desproges « on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde ». Ce que ces gens semblent oublier, c’est le contexte de cette citation. ⤵️ t.co/bmhyre6Lbp

Cette phrase de Desproges qu’on nous sort pour clore la conversation à la manière d’un point Godwin, suivie du fameux « on ne peut plus rien dire » est employée à contresens.
Remettons les choses dans leur contexte, Desproges va prononcer cette phrase sur France Inter, dont l’invité du jour est Jean-Marie Lepen.

Il commence par dire « le rire, parlons-en alors que notre invité est Jean-Marie Lepen. » et enchaîne donc sur ces deux célèbres questions : t.co/3zojSp9gHH

A « peut-on rire de tout ? » il répond oui, sans hésiter. A « peut-on rire avec tout le monde » il répond une longue tirade, qui ne manque pas de lancer des piques à ce cher monsieur Lepen : t.co/P6GANn04VF
Dans ce sketch, Desproges nomme implicitement Lepen « militant d’extrème droite », et affirme qu’il ne peut par rire avec lui, tout comme il ne peut pas rire avec « un stalinien pratiquant » ou « un terroriste hystérique ».
Bref, dans la phrase « on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde », certains et certaines comprendront que « tout le monde » désigne les personnes victimes de racisme par exemple, ou les ‘bien-pensants’ ou les gens qui n’ont selon eux pas d’humour.
Pourtant, il semble clair que le message que Desproges souhaitait faire passer, était « on peut rire du racisme, mais pas avec les racistes ». Par exemple dans son sketch ‘Les rues de Paris ne sont plus sûres’, il rit des auteurs du racisme, pas des victimes.
Desproges commence son sketch par « Vous savez que dans certains quartiers de la capitale, les arabes… » et marque un silence. On s’attend à ce qu’il enchaîne sur une vanne facile, un bon vieux cliché raciste. Mais c’est Desproges, alors… t.co/uLxNFKb5Es
La thématique du sketch est le racisme, et c’est drôle, car Desproges se moque des auteurs du racisme, pas des victimes.

(lien du sketch entier en fin de thread)

En résumé, la célèbre phrase « on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde » fait souvent contresens, rappelons nous de toujours remettre les propos cités dans leur contexte.
Il faut rire des forts, pas des faibles, et ne pas ignorer les rapports de domination présents dans notre société.
Ne rions pas des victimes, rions avec elles.
Faisons en sorte que « les antisémites n’osent pas rire ». t.co/oR3HLVvxb0
Voilà vous pouvez partager ce thread à la prochaine personne qui vous citera Desproges quand vous la reprendrez sur sa vanne raciste, sexiste, homophobe, etc. Bonne soirée à toutes et tous !
Sources :
– sketch « les rues de Paris ne sont plus sûres » : t.co/vLwUbWIO0U
t.co/TbKzOmBlgL
t.co/62YduBHS83
t.co/9v6KpN8by1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *