Avatar
Parfois gênante, souvent graveleuse. Ne me suivez pas pour ma bite en vrai j'en ai pas.

[Label Rouge chez @TheTLers]

[Esclave chez @JolisOuvragesC]

Je vais parler un peu longtemps, alors si t’as pas envie de me lire c’est le moment…

Catégories Story
Je vais parler un peu longtemps, alors si t’as pas envie de me lire c’est le moment de me muter (si tu l’as pas déjà fait) (ah oui mais si tu l’as déjà fait tu peux pas me lire…) (PUTAIN C’EST COMPLIQUÉ 😭)
Bon. Il y a des polémiques qui me touchent, plus ou moins, voire pas. Celle dont je vais parler me concerne en partie mais ne me touche pas, parce que je la trouve ridiculement insensée.
J’avais donc décidé de ne pas y réagir, et puis les jours passant (vous me connaissez) ça a commencé à m’énerver a little bite. Sauf qu’au lieu de balancer un bon gros sub spontané et irréfléchi comme il m’est (si souvent) arrivé de le faire, j’ai un peu réfléchi à la situation.
Dans cette polémique en résumé nous avons :
Les gros méchants –> comptes de sélections et/ou « gros* comptes » (les 2nds faisant/ayant fait souvent partie des 1ers)

Les gentils tout tristes –> « petits comptes » (CTB) et/ou « jamais sélectionnés »

*si on compte en kgs je gagne

Pour les gentils, les méchants se déplacent en meute, complotent dans leur dos et se jettent sur eux pour les déchiqueter de leurs dents acérées dès qu’ils le peuvent.
Ils échafaudent aussi de terribles top tweets en commun, dans les tréfonds de leurs caves nommées « DM communs ».
Aussi, ils ont des têtes tellement énormes que si Twitter était un vrai lieu ils ne pourraient pas passer la porte d’entrée. Têtes dans lesquelles ont pris racine d’affreuses plantes carnivores telles que le mépris, l’arrogance, l’orgueil ou encore l’autosatisfaction.
Ces méchants, quand ils font partie d’un compte de sélection, en profitent pour fellationner leurs amis, qui du coup leur rendent bien. Les gentils, eux, se retrouvant sur le bas côté comme un pauvre épagneul breton abandonné sur l’autoroute des vacances.
Personnellement, je ne me considère pas comme un gros compte. Ça n’est pas de la fausse modestie, c’est juste que face aux nombreux 10, 15, 20k de talent que je ne nommerai pas, je suis une bien petite molécule.
Par contre, je fais partie d’un compte de sélection et ça, je peux vous en parler. Les comptes de sélections sont tous différents, ils ont chacun leurs qualités et leurs défauts. Et surtout, derrière, il y a des gens.
Évidemment je ne me permettrais pas de parler de ceux que je ne connais pas, sinon ce thread n’aurait plus aucun sens.
Je vais donc me contenter d’évoquer ceux dont je partage une forme de quotidien « virtuel ».
Ce sont des gens normaux (oui oui, je vous jure) qui n’ont d’autre but (comme vous ? BEN ALORS IL EST OÙ LE PROBLÈME ??) que d’utiliser Twitter comme un outil de partage, d’expression et de détente (les deux derniers étant souvent contradictoires, je vous l’accorde).
S’ils vous donnent l’impression d’être une « meute » dont les membres volent aveuglément au secours les uns des autres, c’est parce que des liens se sont tissés entre eux. Parce que des amitiés sont nées, parce qu’appartenir à un groupe parfois ça soude fort les gens entre eux.
Et si vous pensez qu’ils « échafaudent » des tweets en communs, c’est presque vrai mais pas tout à fait. C’est juste des vannes balancées aux autres membres, qui finissent en tweet avec ou sans ajout de ce qui a découlé derrière.
Comme les tweets inspirés de la vie, parfois.
Alors je vous arrête tout de suite, je ne vais pas vous sortir le couplet cucul la praline (et totalement faux) visant à démontrer que dans la vraie vie ce sont des gens merveilleux qui proutent des paillettes magiques, qu’en privé ils sont d’une gentillesse à toute épreuve…
…et que les gros méchants c’est vous qui pensez le contraire.
Non.
Ce sont (si je parle à la 3ème personne du pluriel ça n’est pas parce que je me mets à l’écart, mais juste pour essayer de garder une certaine objectivité) des gens. Des êtres humains, avec leurs défauts et leurs qualités.
Ils sont plus ou moins loquaces, plus ou moins sensibles, agacés, agaçants, gênants, directs, graveleux, provocateurs, obsédés et obsédants, impulsifs ou entiers.
Plus ou moins susceptibles, plus ou moins souriants, plus ou moins compréhensifs ou tolérants, méfiants, orgueilleux, mégalos, bruyants, fuyants, râleurs ou dézingués, accablés ou résignés.
Et puis souvent il y a les facteurs extérieurs. Le boulot, les règles, les décès, les soucis, la maison, les animaux, les enfants, les accidents, les maladies, la famille, le moral, les nouvelles du monde, le monde tout court.
Les névroses, les peurs, le passé, l’avenir, le présent pesant, l’espoir parfois tout noir.

(Hé, mais… Comme vous, en fait, les gentils ! Voyez, finalement, on est tous pareils…)

Dans la cave, ce savant mélange des défauts et qualités (j’en ai pas encore cité, je sais) de chacun, ça donne un petit groupe comme n’importe lequel, qui regarde dehors et papote sur le dos des autres en bien ou en mal.
Oui, on va pas se mentir, ça parle. Parce qu’un être humain ça a des ressentis, des avis, et qu’avec d’autres êtres humains ben il les partage. Ils ne sont pas toujours d’accord, souvent quand même parce que si le groupe existe…
…c’est qu’il y a des affinités, pas toujours objectifs parce qu’entre eux c’est l’affect qui parle vite, souvent dans l’exagération parce que ça fait rire, toujours dans l’acceptation de l’erreur parce que ce sont des gens sensés.
Parce que malgré les défauts de chacun, il y a leurs qualités. Investissement, gentillesse, générosité, humour, autodérision (et croyez-moi, il en faut), disponibilité, écoute, honnêteté, soutien, franchise, respect, imagination, vitalité, énergie, intelligence, et j’en oublie.
Hors de la cave, tout ce gloubi-boulga ça donne un compte de sélection plutôt bien foutu, avec des membres qui bossent (ou ont bossé) dur (CTB).
Qui vérifient du mieux qu’ils peuvent les tweets afin d’éviter les redites, plagiats et idées similaires, qui fouillent partout, chez leur potes comme chez les autres.
Qui sélectionnent (si si, vous pouvez vérifier) souvent des comptes « inconnus » ou « petits », qui choisissent des TWEETS et non leurs auteurs (certains même qui sont en froid avec les sélectionneurs pourraient en témoigner).
Qui se donnent du mal pour vous faire marrer, éventuellement découvrir des comptes, se faire plaisir aussi parce que oui, ça fait plaisir de fouiller et faire découvrir les sélections, créer les visuels et même des fois trouver les phrases d’accroche.
Bref (je reprends la deuxième personne du pluriel parce que je le remets dans le tas), nous sommes juste des gens qui aimons partager ce qui nous fait kiffer sur Twitter, en le mettant un peu plus en avant que de simplement RT sur nos comptes personnels.
Et si parfois certains comptes reviennent souvent dans les sélections (même si nous essayons de rester vigilants sur la fréquence que nous souhaitons la moins rapprochée possible), soyez sûrs que ça n’est pas par copinage mais simplement parce qu’ils sont bons.
Alors voilà, je vais conclure en disant qu’on ne connaît jamais vraiment les gens, qu’on ne sait pas toujours ce qui se passe vraiment derrière, dans la vie déjà et encore moins ici par définition.
Qu’il faut donc éviter non pas de juger, parce que c’est humain et qu’on a tous le droit de penser ce qu’on veut, mais de le clamer sans savoir* (voire sans preuve) en créant des tensions inutiles (surtout en ce moment).

*Comme je fais parfois, vous savez ?

Pensez-y, c’est valable aussi pour le reste, pensez aussi qu’en réagissant ainsi les méchants pourraient finir par croire que vous n’êtes que des jaloux aigris et sans humour… Alors que c’est faux, hein, on est d’accord ? 😉
Sur ce je vous laisse, je vais faire caca. Bisous 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *