Avatar
Mythologics & Stendhal Syndrome Archéologue d'univers fictifs. Vers l'∞ c'est ici YT : https://t.co/J5MARJsZKG https://t.co/1j5Ek3mAdU

Le 17 mars 1982, un message de détresse est envoyé depuis Sanai IV, une base de recherches…

Catégories Histoire, Story
Le 17 mars 1982, un message de détresse est envoyé depuis Sanai IV, une base de recherches sud-africaine située en Antarctique. Le navire le plus proche, l’Investigator, intercepte le message, et tente de contacter la base. Sans succès. t.co/6udsILsaLW
Le message radio indique qu’une épave à été découverte à 50 miles nautiques de la base et que ce qu’ils ont trouvé met leur sécurité en danger. L’homme qui parle semble étrangement amusé, presque euphorique. t.co/JPnl2i1STa
A leur arrivée sur place, les équipes de l’Investigator trouvent une base totalement vide de présence humaine. Plus étrange, le centre de recherches semble abandonné depuis plusieurs années. t.co/EvTeQpHPXp
Il y a même un cimetière avec une quinzaines de tombes mais après inspection, aucun corps ne gît sous la terre. Une sorte de vibration dans l’air se manifeste. Les hommes commencent à avoir des nausées inexpliquées. t.co/JsCmp0OL53
L’équipe investit la base et se met en recherche de la fameuse épave. Au bout de 2 jours, le sonar émet enfin le son attendu. Une épave vient d’être repérée. C’est un sous-marin de la seconde guerre. t.co/IziebuK1oq
Il dort à quelques dizaines de mètres sous la glace, et semble sur le point de tomber dans la faille océanique. L’Investigator envoie son bathyscaphe à la rencontre du monstre endormi. t.co/lgodCpCD6I
Une entrée est trouvé dans la coque et une petite équipe décide d’explorer l’épave. a leur stupéfaction, ils découvrent que le navire est une coquille vide. Son seul but est de cacher l’entrée d’une trappe. t.co/o8U1A2Q66a
Abasourdis et inquiets, certains membres de l’équipe décident d’abandonner. Mais d’autres sont intrigués au point de nourrir une obsession pour la trappe. Après d’après parlementations une décision est prise. t.co/JZpkaeLcFY
Ils décident de plonger et d’entrer dans la mystérieuse cavité. La trappe mène à un dédale de glace. Après plusieurs couloirs sans issue, les plongeurs découvrent l’entrée d’une base sous marine. t.co/a8whnrRoOJ
La taille du bâtiment est démentielle. Des couloirs creusés à la foreuse semblent s’étendre à perte de vue. L’air est respirable. Tour un système d’éclairage et d’aération a été conçu. t.co/4ELZO9mDCH
Après plusieurs heures de recherches, l’équipe découvre des laboratoires. Ils ne semblent plus utilisés depuis longtemps, à moitié engloutis par les eaux. t.co/sLyNMtqIn7
Seules quelques photographies laissées sur place indique une activité passée. L’inquiétude monte dans les rangs. les photos montre des activités pseudo scientifiques illégales … et inquiétantes. t.co/eu8iTOXXv7
Incapables de reconnaître le genre d’expérimentations menées ici, l’équipe de recherche décide de rebrousser chemin. Mais un incident se produit. on perd le contact avec eux pendant dix jours. t.co/HT34fcDQ7P
Un seule homme revient de l’expédition sain et sauf. Il semble atteint d’une rare affliction : sa peau se mue en une sorte d’écorce de bois. L’homme s’exprime dans une langue inconnue et ne supporte plus la lumière du jour. t.co/Fxp0EFQ8Tb
Dans son appareil photo, des clichés énigmatiques qui laissent entrevoir des images inquiétantes. On trouve des architectures gigantesques que seules un pays a pu financer et réaliser. t.co/wUObLGNQo2
Plus étrange, des sortes de sarcophages sont trouvés dans ce qui semble être des excavations plus anciennes. Des formes momifiées s’y trouvent encore. t.co/RQKFjgy5iv
A mesure que la pellicule révèle ses secrets, les clichés deviennent de plus en plus inquiétants. Comme si les sous-sols étaient occupés. t.co/8xdavj1b5Y
Aucune trace de l’équipe de Sanai IV sur les photos. Aucun indice sur la façon dont le rescapé a pu sauver sa vie. Le reste de l’équipage constate en repartant que le sonar n’indique plus rien. L’épave a disparu. Fin de la transmission. t.co/cWHvFQdyJQ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *