Avatar
Politique, économie, sciences, ex-correspondante aux US. Fact check. Welcome tweets from outside of the box. Le soir sur @Europe1

Moi aussi, j’étais contre cette idée, communément jugée « ridicule », d’interdire la fessée. Jusqu’à ce que je réalise…

Catégories Actualité, Monde, Société, Story
Moi aussi, j’étais contre cette idée, communément jugée « ridicule », d’interdire la fessée. Jusqu’à ce que je réalise que 53 pays dans le monde ont déjà interdit les châtiments corporels. J’ai donc un peu creusé… Et ces données m’ont fait réfléchir. Je vais donc les partager. ⬇️ t.co/WLnEgTOmLo
Ce n’est pas un luxe de pays occidentaux: la plupart des pays européens on interdit ces châtiments, mais aussi la majorité des pays d’Amérique Latine, plusieurs pays d’Asie et même d’Afrique (7). Le Togo il y a 10 ans.
« MAIS le gouvernement n’a-t-il pas mieux à faire », lis-je…
Voyons… En 2015, une grande enquête a comparé les effets de la législation dans plusieurs pays : Suède (fessée interdite depuis 1979), Autriche, l’Allemagne (2000), et la France. Et c’est saisissant… Je vous passe les stats sur la tape sur les fesses. Ce qui est intéressant..
…ce sont les violences SÉVÈRES. Accrochez-vous.
– La moitié des parents français donnent régulièrement de vraies fessées, contre 15% là où c’est interdit.
– Plus d’1 parent français sur 10 déclarent infliger des « raclées » à leurs enfants (supérieures à une gifle)…
…ailleurs, c’est 1 sur 100. Leur perception de la violence n’a d’ailleurs rien à voir : une « raclée », pour près de la moitié des Français, ce n’est PAS SI GRAVE, et c’est cette perception qui est inquiétante : la violence est banalisée.
Alors applicable, cette loi, pas applicable ? On s’en fiche un peu : dans les 53 pays qui ont voté une loi, l’interdit social a suffi à produire des effets. Les violences quotidiennes légères (les petites tapes) ne baissent pas forcément, mais les violences sévères, oui…
Les campagnes d’informations ont aussi énormément joué. OK, ça prend du temps. Une loi votée aujourd’hui aura de vrais effets dans 20 ans, quand les enfants deviendront eux-mêmes des parents. L’objectif (soutenu par l’OMS et par l’UNICEF) est de casser le cercle de reproduction..
…En Suède, où la loi aura bientôt 40 ans, les violences éducatives sont rares, ET les jeunes consomment moins de drogue et moins d’alcool. Corrélation n’est pas causalité, me direz-vous, mais cela interpelle… Particulièrement en France, un pays pas franchement apaisé.
Voilà, c’est tout. Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *