Avatar
Historien à l'Univ. Paris-1. Centre d’histoire XIXe. Institut d'histoire du Temps Présent. Aggiornamento hist-géo. Révolution Française, Histoire publique.

Un point rapide sur la situation à la #Sorbonne mais aussi à l’Université et dans l’Enseignement Supérieur…

Un point rapide sur la situation à la #Sorbonne mais aussi à l’Université et dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche publique, à dérouler: ⬇️
1/La décision d’augmenter les droits d’inscription des étudiants étrangers, pénalisant celles et ceux qui viennent des universités d’Afrique et d’Amérique latine, a réveillé les conflits étudiants du printemps qui n’ont reçu aucune réponse politique
2/Ce projet discriminatoire remet encore en cause l’idée de l’université ouverte et démocratique et provoque la réaction de nombreux enseignants chercheurs, qui sont attachés à cette mission ainsi qu’à l’accueil de ces étudiants venus du monde entier
3/ Les bourses évoquées par @jmblanquer ne corrigeront que marginalement l’exclusion de fait de la majorité de ces étudiants pauvres
4/ Les étudiantes et étudiants se remobilisent rapidement car les questions posées au printemps 2018 dans le cadre de l’opposition à #Parcoursup n’ont reçu aucune réponse politique et les cicatrices laissées par la répression ne sont pas refermées
5/ Après avoir imposé #Parcoursup avant le vote de toute loi et bien d’autres réformes sans concertation des corps intermédiaires, le gouvernement les appelle désormais au secours. Il ne faut pas s’étonner que ceux-ci soient désormais défiants et impuissants à canaliser la colère
6/ A l’Université Paris-1, beaucoup de vacataires ne seront payés qu’en janvier 2019 pour des cours assurés en janvier-avril 2018. La précarisation n’est pas qu’un mot. Certains sont en train de renoncer aux vacations car ils ne peuvent tout simplement plus payer leurs loyers
7/ Le budget de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche #ESR est en baisse constante par étudiant depuis 2012 : il manque plus de 2 milliards pour faire tourner correctement des Universités qui sont dans des situations financières catastrophiques depuis les lois d’autonomie
8/ Le nombre de postes d’enseignants d’histoire-géographie ouverts au recrutement ne cesse de baisser: 542 au #capes et 72 à l’#agrégation d’histoire pour toute la France (!!!!). Dans les académies les plus déshéritées, la pénurie d’enseignants fait pourtant rage
9/ Le #CNRS n’est pas épargné: il est prévu de supprimer 340 postes de titulaires d’ici 2022 qui s’ajouteront aux… 1581 déjà supprimés depuis 2005
10/ Cette situation grave n’a trouvé pour toute réponse que la répression policière, la France ayant été condamnée à plusieurs reprises en 2018 à ce sujet par la Cour européenne des droits de l’homme
11/ Que l’on soit d’accord ou non avec les mobilisations, opposé aux AG ou aux blocages, ne doit pas faire oublier qu’il est de la responsabilité des enseignants chercheurs de prendre publiquement position contre ces violences qui viennent d’envoyer plusieurs lycéens dans le coma
12/ Pour toutes ces raisons, toutes imparfaites et critiquables qu’elles puissent être, il est assez préoccupant que les actions menées par les étudiants ainsi que par les personnels de l’Université soient réduites à de l’agitation.

Aucun commentaire

Leave a Reply