Avatar
Journaliste @MensuelDeRennes @LeTelegramme ◉ Carte de presse n°124450 ◉ julien.joly@lemensuel.com

« Le Monde compare Macron à Hitler ! » J’ai pas mal vu passer ce type de messages sur…

Catégories Story
« Le Monde compare Macron à Hitler ! » J’ai pas mal vu passer ce type de messages sur ma timeline en réaction à cette couverture de M, le magazine du Monde, qui rappelle à certains des codes couleur propres aux nazis. Un petit rappel sous forme de fil à dérouler s’impose.
Le premier tilt vient de Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale, poste qui n’empêche pas visiblement de laisser entendre que les graphistes du Monde cacheraient dans leur couv’ des comparaisons entre Emmanuel Macron et un sinistre moustachu. t.co/KdP6CSexmh
Bien sûr, Twitter s’est rapidement enflammé, notamment alimenté par des comptes En Marche. Après tout, c’est louche, quand même, cette coïncidence, non ? Non.
En fait, votre esprit est en train de vous jouer un sale tour. Vous regardez deux images qui n’ont rien à voir, et lui, il cherche à trouver un sens entre les deux. C’est comme la bande dessinée : votre cerveau fait le lien entre les cases pour créer une histoire cohérente.
Pour faire les choses bien, l’histoire que brode le cerveau correspond à votre culture, préjugés… Ex : si vous pensez que la presse est pro-gilets jaunes (ça va paraître bizarre à certains, mais l’idée effleure une partie de la Macronie), prompte à dépeindre E.M en tyran, etc.
En cinéma, on parle d’effet Koulechov. En gros, montrez au spectateur la tête d’un type (air neutre). Puis l’image d’un plat. Le spectateur se dira que le type en question a l’air affamé. Ou triste si l’image suivante est celle d’un cercueil. Lubrique si c’est l’image d’une femme
Pour revenir à notre affiche, mettons la couv’ du Monde à côté d’une image rouge, blanche et noire d’Hitler, et votre cerveau a des chances de vous susurrer à l’oreille que tout cela est lié, même si ça n’est pas du tout.
La preuve ? Essayons de montrer cette couv’ à côté d’une autre image un peu similaire graphiquement mais au contexte très éloigné. Et pourtant… magie ! Votre cerveau tourne comme un petit fou pour essayer de fabriquer du sens entre les deux. t.co/EWcVQT2PQL
Nous vivons dans un monde d’images, de références graphiques, de symboles que nous comprenons tous à notre sauce. Et le rouge, blanc et noir, c’est très efficace visuellement. Je suis à peu près certain que @lemondefr n’a jamais voulu assimiler Macron à Godzilla, et pourtant… t.co/92rHGLR22X
Jeu : toi aussi, mets la couv de M le magazine du Monde en face d’un autre truc sans rapport et tape un scandale sur Twitter. t.co/6ZFdLD5XuI
Le Monde a rapidement publié une réponse expliquant (insérer ici un grand soupir blasé) que leur une puisait plutôt son inspiration dans le constructivisme russe. Lien ici : t.co/cBIDfER1cI
Le constructivisme russe, c’est quoi ? Pour faire très court, c’est un mouvement né au tout début du XXe siècle autour de la révolution russe. Il fait la part belle aux compositions très géométriques, aux images de travailleurs pas contents et est influencé par la photographie
Disclaimer : je suis pas du tout spécialiste du constructivisme ou de la sémiologie de l’image, donc si un historien de l’art ou autre s’étrangle en me lisant, qu’il n’hésite pas à me corriger ou à apporter ses précisions. Merci :3
L’esthétique constructiviste, très liée à la propagande, est hyper à la mode en ce moment et a été détourné par de nombreuses publicités, comme ici (source t.co/ebooqlA6BG) J’ai moi-même un magnifique t-shirt Star Wars dans ce ton. t.co/OQv6X4zfjQ
Je cite Star Wars à dessein, car les deux univers semblent associés dans leur graphisme depuis l’origine t.co/qhkxW4eyBR
Pour en revenir à la couv’ de M le magazine du Monde, elle s’inspire (assez largement) des travaux de Lincoln Agnew, dont on peut voir régulièrement les collages dans le même journal. En voici deux exemples. t.co/17AsUPPrJN
On boucle l’histoire sur ce tweet de Richard Ferrand (toujours lui), délicieux dans le contexte puisqu’il montre que le même élu peut condamner les attaques contre la presse une heure après avoir jeté de l’huile sur le feu quand cela l’arrangeait. t.co/NuPQfpQFy1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *