Avatar
Born too early for this shit. Film Editor and Writer //
YTB: https://t.co/63TqQYhdah
Insta : https://t.co/IdwHn85OB6

J’arrive pas à dormir alors je vais vous un THREAD basique. Simple. Salut. Je suis Océ et…

J’arrive pas à dormir alors je vais vous un THREAD basique. Simple.

Salut. Je suis Océ et je suis noire.

Ma maman est d’outre mer. Côté Atlantique. Bco doncles et tantes. Mon papa est malagasy. Français depuis son jeune âge. Mon papi était dans l’armée française. Ma mamie est une guerrière.
J’ai grandi entre les cartons avec mon frère. On a bougé de ville en ville. On s’est fait des potes. On en a perdu et on a recommencé. On était souvent les seuls noirs en classe. Nos parents se demerdaient pour nous mettre en privé. Ils voulaient un futur pour nous.
J’étais une bonne élève à l’école. Les nattes sages. Les lunettes carrées. Sensible par contre.une chouigneuse. Mon frère était plus fifou. Un fumiste. Brillant quand il s’en donnait la peine. un zouave. La soeur et le frère. Les bons petits noirs.
La première leçon que mon père m’a apprise c’est d’être toujours polie et patiente. Ne jamais s’énerver. Attendre. Rester calme. Même si ça fait une heure qu’on attend. Plus on est poli, plus les gens seront à même d’accéder à nos requêtes.
La deuxième leçon : Si ils donnent 15. Tu dois donner 20.

Jamais se contenter du minimum. Toujours se surpasser. Travailler plus..donner plus.

La leçon 3 est de ma mère : laisse tes problèmes dehors et rentre travailler et faire un carton.

Ma mère a bossé en milieu médical pendant un moment. Ça me semblait donc être un bon conseil.

Puis y’a une dernière leçon. Que j’ai apprise à la dure quand j’ai perdu quelqu’un. La vie est injuste.

Elle ne vous fera jamais aucun cadeau.

Ces quatre leçons j’étais trop jeune ppur les comprendre. On est con quand on est gamin. On prend pas au sérieux les réflexions qu’on se prend en pleine figure. Surtout dans un milieu où les gens comme nous à part notre famille sont pas nombreux.
Quand on va vous dire que vous êtes intelligente ou belle pour “une noire”. On prend ça pour un compliment. Et puis on va jamais parler des moments où on va en magasins avec ses potes et que le vigile vous regarde bizarrement. Bah non. Ce serait faire un scandale pour rien
On ne va surtout pas hurler quand on vous dit ” qu’on parle bien français.” Quand les réflexions racistes viennent des PARENTS de vos potes on va pas ouvrir sa bouche. Quand se fait des nattes et qu’on toute des cheveux sans votre autorisation. Mais surtout…
Quand on vous utilise comme l’exemple à atteindre. Quand on vous oppose aux autres noirs. Car vous êtes pas comme eux. Vous êtes pas ces gens pas éduqués qui brûlent des voitures aux infos. Vous êtes intégrée même si vous êtes née en France que vous avez jamais quitté le pays.
Et puis votre frère rentre indigné à la maison. Colérique. Vous comprenez qu’il s’est encore fait contrôlé par les flics. Alors qu’il fumait juste une clope en attendant ses copains.
Vous êtes pas encore indignée. Vous êtes là bonne élève. Vous êtes le sous marin.
Mais vous faites des études supérieures. Et une fois de plus… Vous êtes l’une des seules noires du paysage. Vous avez des histoires dans votre calepin avec une femme noire en personnage principal. Dans de la sf. Dans des westerns. Dans un thriller. On vous sourit moqueur.
Vous vouliez juste voir quelqu’un comme vous à l’écran. Mais ce serait militant non? Vous êtes pas militante. Alors vous fermez une fois de plus votre gueule. Vous êtes habituée. Sourire. Être polie. Travailler. Et c’est tout.
C’est ce que vous avez fait. Vous avez pas moufté. Vous avez rien dit. Vous vous êtes enfermée dans une case qu’on vous a faite. Vous êtes l’exemple républicain. Mais vous êtes pas dupes que si vous échouez cela aura des conséquences pour les personnes qui vous ressemblent.
Il suffit de rendre son appart au proprio pas très propre ppur que les noirs après vous ne puissent pas le louer. Il suffit d’une réponse trop séché à la mauvaise personne ppur qu’un emploi ne soit pas donné. Il suffit d’un regard de travers pour que les hommes soient embarqués.
Il suffit de s’énerver pour que vous soyez considérée comme la noire colérique de service. Il suffit d’un pas de travers pour que vous soyez ramènée au seul fait que vous êtes pas vraiment francaise. Que vous êtes juste à l’essai. Toute votre vie.
Et quand vous en parler à vos amis…Ils pigent pas. Ils vous disent que vous exagérez. Ils arrivent pas à comprendre que le racisme c’est un état. Pas actif. Que c’est le racisme qui vous oblige à faire attention et enfermer votre pensée non stop. À calculer les risques.
A rester calme. A faire preuve de résilience. A laisser passer vos indignations. Car vous savez ce que vous risquez. Vous savez que vos échecs et vous réussites, ne vous appartiennent pas exclusivement.
Et donc vous sombrez. Vous vous demandez si vous avez imaginé toutes ces piques. Vous ne comprenez pas pourquoi vous vous mettez la pression comme ça. Pourquoi vous avez une image de vois complètement désastreuse. Pourquoi les gens à la télé ne vous ressemblent pas.
Pourquoi vous avez l’impression d’hurler dans le vide.

.

.

.

.

.

.

Vous respirez. On vous a tirée en avant..Vous avez un livre en pleurant toute la nuit écrit par Maya Angelou. Un poème en particulier :

Still I Rise.

You may shoot me with your words,
You may cut me with your eyes,
You may kill me with your hatefulness,
But still, like air, I’ll rise.
Et la. Vous realisez. Vous réalisez que votre expérience est valable..Et qu’on peut pas vous la confisquer. Vous piétiner. Vous dire qu’elle est le.produit de vitre exagération. Vous savez. Vous survivez chaque jour. Vous vous levez et bordel, vous le faites. Vous existez.
VOUS EXISTEZ. Et ces personnes qu’on essaie de vous detacher ou de vous opposer avec. Elles sont votre premier soutien. Vous n’êtes plus la caution noire. Et quand on essaie de vous renvoyer à cette place vous souriez. Moqueuse.

Car vous savez que vous êtes bien plus.

Respirez, recommencez, marchez.

Vous êtes magiques. N’en déplaise à ceux qui osent nous faire croire le contraire.

Fin du THREAD merci de m’avoir lue. t.co/Bgi9fvJhPK

Aucun commentaire

Leave a Reply