Avatar
Twitter d'un mec normal qui aspire à devenir un p'tit génie. Sinon, dans la vraie vie : CTO @soliguide - Au taquet chez @ghettup

Une banale histoire de bénévolat part en cacahuètes grâce à mix parfait entre 2 trucs : l’égo…

Une banale histoire de bénévolat part en cacahuètes grâce à mix parfait entre 2 trucs : l’égo et la bêtise de Twitter

Petit thread sur l’affaire @shahin95c & #hervé pour répondre à la flopée de bêtises et de 💩💩💩 qui a été dite sur ce réseau

« Ouais mais l’argent doit servir à le loger, c’est pas une priorité »

Ceux qui tweet ça le font depuis leur smartphone, connecté en wifi, au chaud à la maison avec à priori leurs proches pas très loin, des amis à qui ils parlent au quotidien, netflix quand ils gelèrent etc.

Ils ne conçoivent pas que ce qui peut tuer dans la rue et qui même une fois au chaud peut être fatal c’est : LA SOLITUDE !

Elle pousse 80% des sans-abri qu’on logés sans suivi à sortir d’un logement en mois d’une semaine.

Dans la rue, y’a le café du coin, le maraudeur qui passe le soir, des passants qui serrent la main ou discutent avec vous.

Dans un hôtel y’a rien : vous, vos problèmes, vos angoisses, vos vices qui tournent en boucle entre les 4 murs

Rien qu’en 2019, au moins 5 jeunes hébergés à l’hôtel se sont suicidés…

t.co/Nxs0QwNrLy

Ce que vous perdez très vite quand vous êtes en situation de précarité c’est le droit de choisir.

Vous ne choisissez rien : ni vos vêtements, ni ce que vous mangez, ni où vous dormez. vous SUBISSEZ uniquement.

Si chacun d’entre nous se lève le matin c’est pour jouir de cette liberté là et ne pas subir son quotidien.

Pourquoi vous auriez le droit de choisir et un mec à la rue non ?

Si vous ne comprenez pas cela, vous pouvez rester chez vous et vous douchez avec vos bons sentiments

Il faut donner des smartphones aux sans-abri !

Un petit android ça vaut 80 euros et ça permet aux sans-abri de parler à leurs amis, familles, assos qui les aident. Ça leur permet aussi de changer d’air devant une petite vidéo Youtube.

Ils peuvent même mettre à jour leurs droits au RSA, sauvegarder quelques papiers, etc.

Bref, redevenir un tant soit peu autonomes et indépendant…
Ou juste délirer sur Youtube comme tout le monde

Eh ouais morray, le sans-abri il a pas que faim.

« Ouais mais shahin mesline il s’est cassé le dos pour l’aider »

Si vous acceptez d’aider quelqu’un qu’il soit à la rue où votre voisin vous le faites en votre âme et conscience.
Donc ne venez pas chouiner si un jour la personne que vous aidez vient chahuter votre égo.

T’imagines si les milliers de travailleurs sociaux venaient pleurer sur Twitter à chaque fois qu’ils se font insulter ?
Ils consacrent LEUR VIE aux gens, ils ne viennent pas dire : on m’a mordu, on m’a insulté, on m’a craché dessus.

Donc un peu de dignité…

Etre un “bienfaiteur” ça ne protège ni de la connerie ni de l’erreur
Parce qu’au final le résultat c’est que :

Hervé va se retrouver dehors
Hervé se retrouve en TT à devenir la risée d’internet
Les gens qui ont cotisé ne feront plus confiance aux collectes

Voilà, bravo

Les gens aiment offrir une aide qui ne perturbe pas leur vie, qui les laisse dans leur position de bon samaritain machallah qui rentrent chez eux fiers d’avoir tendu la main.

Ces gens pensent et voient les sans-abri comme des objets de charité, ni plus ni moins.

Les sans-abri c’est des gens comme vous et moi, avec leur passé, leur présent, leur futur, leurs qualités et devinez quoi ! Leurs défauts.

Sauf qu’on ne peut prétendre aider personne si on accepte pas sa part d’envies, de défauts, son passé ou ses galères

Enfin, pour le FC Muslim de Twitter petit rappel gratuit.
Beaucoup aiment relayer le hadith suivant

« Aucun de vous ne sera croyant jusqu’à ce qu’il aime pour son frère (1) ce qu’il aime pour lui même (2) ».

Prenons le au pied de la lettre. Est-ce qu’on aime :
– Etre nourri comme un canard qu’on gave dans la rue, sans qu’on se souci de notre mal-être profond
– Vivre seul, sans famille ni ami et qu’on nous prive de toute liberté de choix
– Nous retrouvez afficher sur twitter

NON.

La morale de cette histoire :
La médiatisation à outrance fait perdre le sens de l’action.
Elle peut aider certes, mais elle peut aussi et surtout détruire. Détruire la bonne intention de départ.
Au final, Twitter est devenue un ring médiatique ou le respect entre 2 personnes se fait balayer par la team supporters #machallah et la team détracteur #tesUnBatard.

Affligeant.

Si demain le mec se suicide, faudra pas venir pleurer ou faire une maraude en hommage marche blanche.
Imbéciles.
Allez follow @soliguide @Bani_Street @LRTourne c’est le sang.

Aucun commentaire

Leave a Reply