Avatar
Verbe thésitif. Activiste fatiguée. Co-prez' @federationfdn. Pokémon de la régulation des télécoms since 2015. Bi, out. Tågsdrottningen 🚂 #celsa #misc12

Le débat sur une technologie précise me saoule, mais j’ai un avis sur la *course* au débit.…

Le débat sur une technologie précise me saoule, mais j’ai un avis sur la *course* au débit. 3 mots sur ça du coup.

Je souligne d’emblée *course*, parce que je vous connais hein.

Quand j’expliquais le taf sur la fibre en conf, je parlais de la loi de Nielsen. C’est pas une vraie loi de la nature, c’est un modèle économique qui dit que la demande en débit est exponentielle avec le temps.
J’expliquais qu’il faut faire de la *fibre* et pas de la montée en débit en parce qu’il y a de grandes chances pour qu’on ait besoin d’un débit très très grand dans dix ans et pas envie de redéployer ENCORE UN ÉNIÈME RÉSEAU. En gros.
Sur le réseau mobile, l’un des rares trucs qui sont certains (parce que c’est quand même une techno dont ont parle beaucoup mais en termes de savoir, c’est pas mal flou) c’est que la 5G, ça augmente le débit de l’internet mobile. #enlaaaarge
Et tu vas me dire : LOI DE NIELSEN donc vite vite il faut déployer de la 5G puis 6G vite !

Et là avec @bayartb on a tendance à faire pouce et dire attends : est-ce que c’est pressé ? Est-ce qu’on en a besoin urgemment, du plusdedébit ?

– Hé mais tu invoquais la loi de Nielsen pour ton histoire de fibre et maintenant tu trouves que… ?

Hé ben oui. D’une vraiment la loi de Nielsen, il faut qu’on change de modèle, avec une crise du climat comme là, on ne peut *plus* penser de la croissance exponentielle.

Je veux dire, vraiment. On arrive à la limite de tout. Il faut qu’on force radicalement vers plus de sobriété, réseaux compris, donc oui j’en reviens beaucoup de ce discours sur la croissance par défaut.

De deux, parce que l’autre jambe du discours la fibre, c’est le long terme.

On préfère un investissement long terme, sur une techno dont on sait qu’elle pourra durer, que sauter sur le premier truc rentable à court terme genre du coax partout.

Parce que ce qu’on cherche en vrai c’est pas plus de débit c’est d’assurer un service sur du long terme.

Je veux dire est-ce que la fibre c’est urgent, oui et non. Ce serait bien que les gens qui n’ont rien actuellement aient mieux rapidement (ce que la fibre permet mieux que l’ADSL), mais en vrai, vaut mieux prendre le temps de déployer *bien* que de faire la course bêtement.
Et capitaliser ensuite sur un réseau un peu durable, quoi (bon là on est mal partis…).

Sur le mobile, ce que j’observe c’est une frénésie de l’augmentation de la capacité et des performances permanente, et, au doigt mouillé, articulée sur du court-terme.

Donc est-ce que c’est urgent. Ben ptet pas. Ptet’ que ça peut être utile, mais qu’on peut prendre le temps de penser à ce qu’on va en faire, à comment le déployer intelligemment, à, je sais pas, quelle société on construit avec ça ?
Là on se projette dans la 6G alors qu’on a à peine commencé à déployer la 5G ! “Ce sera mieux. Faut se dépêcher. Les autres sont devant nous”
Sérieusement toute cette rhétorique de la course m’énerve. J’ai l’impression de mecs lancés dans une voiture le pied au plancher mais sans plan. Est-ce qu’on peut interroger un peu ce truc d’aller plus vite *demain*, cette urgence ? Et descendre un peu d’un cran ?
Voilà, j’ai un avis sur la course au débit.
étiquettes
#enlaaaarge

Aucun commentaire

Leave a Reply