Avatar
Biologiste médical. Virologue de formation initial et toxicologie en formation continue. Soldat de l'ombre. #nofakemed

Avant de couper pour le week end petit bilan de la biologie du #COVID19 Sérologie et rtPCR…

Avant de couper pour le week end petit bilan de la biologie du #COVID19 Sérologie et rtPCR

Au bout d’un mois la rt-PCR est en France disponible sans pb particulier pour les personnes graves ou pour les collectivités.
Toutefois nous faisons bien moins de tests qu’en Allemagne.

Est ce grave ? Je n’en sais rien. Est ce grave de ne pas tester les cas non graves en période de confinement ? Est ce grave même après ? Je serais curieux de voir les simulations mathématiques sur le sujet.
Il y a maintenant de nombreux fabricants de réactifs sur le marché. Je n’ai plus aucune rupture. Le facteur limitant pour moi actuellement c’est le nombre de patients en regard des recommandations actuelles.
On manque aussi un peu (bcp) d’écouvillons mais j’imagine
Que ça va aussi se régler.
Sur la sensibilité je réaffirme ici ce que j’ai dit plusieurs fois la sensibilité de la rtPCR est proche de 100% Biologiquement.
C’est à dire que s’il y a du SARSCov2 dans le prélèvement on le trouvera.
Alors pourquoi parfois on ne le trouve pas ?
Il y a deux soucis :
1 Un prélèvement mal fait. Il faut aller dans le rhino-pharynx profond et c’est profond. Il faut enfoncer au moins de 6cm. 6 cm c’est long.
2 Un site de prélèvement non approprié. Le SarsCOV2 est un virus pulmonaire
Peut on faire mieux ? Oui avec des prélèvements plus profonds comme des LBA.
… en fait non car le LBA ça consiste à vous mettre de la flotte dans les poumons puis de la réaspirer. Autant vous dire que non…
Et donc tout le monde me dit : Faisons des sérologies.

Je vais tout de suite casser le suspens. Pour détecter une infection aigue respiratoire je n’ai jamais vu une sérologie faire mieux qu’une rtPCR

Et là encore ça a l’air d’être le cas

Pourquoi juste l’air ? Car des dizaines de fabricants sortent des tests tous les jours flairant le marché.
Mais ces tests ne seront pas tous bon. Ils oscilleront entre potables et franchement mauvais sur la détection aiguë.
Ainsi il faut le CNR les évalue et une fois l’évaluation faite il faudra que seul les biologistes en soient responsables pour que ça ne parte pas dans tous les sens.
Responsables ne veut pas dire effecteurs. On peut tout à fait faire de la biologie délocalisée
Mais je ris jaune quand je vois des patrons d’entreprise acheter des tests, quand je vois des généralistes le faire…
Ou même actuellement des biologistes s’équiper sans que personne n’ait évalué ces tests.
C’est un beau scandale en perspective
Sur l’immunité plus long terme les test de type IgG seront sans doute meilleurs.
Ils serviront à faire de l’épidémiologie mais pas de la détection aiguë.
Sur ce bon week end à tous. Essayez de décrocher du COVID et aller chercher les œufs.

Bises à tous

étiquettes
#COVID19

Aucun commentaire

Leave a Reply