J’ai été flic et j’ai démissionné. Le RACISME est évidemment présent et encensé. INACCEPTABLE ! Par les…

J’ai été flic et j’ai démissionné.
Le RACISME est évidemment présent et encensé. INACCEPTABLE !
Par les temps qui courent, je me dois de vous dévoiler la vérité.
Là où je travaillais, on ne m’a pas laissé le choix.
Soit j’acceptais la mentalité mise en place par le commissariat
Soit je démissionnais.
J’ai évidemment refusé de me plier à leurs demandes. J’étais comme le loup dans la bergerie car une jeune recrue qui ne veut pas faire ce qu’on lui demande, ça dérange.
On m’a collé pendant 2 semaines, jusqu’à ma démission, tout seul dans un bureau.
Je devais regarder si les personnes en garde à vue ne manquaient de rien… sans ne pouvoir rien apporter aux personnes étrangères.
J’assistais bien sûr à l’humiliation systématique des étrangers lors de la fouille, chose que l’on ne voit pas avec les blancs.
Moi qui faisais ce métier pour venir en aide, j’étais complètement perdu.
Je rentrais chez moi en pleurs, je n’ai pas honte de le dire.
J’ai vu des choses que l’on faisait aux étrangers qui sont gravés en ma mémoire.
J’espérais que l’on me mute ailleurs, peu importe où, car je sais que dans les petits villages, ce n’est pas le même.
Tous ne sont pas à mettre dans le même sac !
Mais ça n’est jamais venu.
J’étais impuissant et en colère.
Tous les jours, dans mon casier, je recevais un petit tract « CHASSEZ LA CRASSE », accompagné de photos de personnes étrangères quelconques.
Le message était clair…
Je n’ai jamais voulu de ça. JAMAIS ! Je n’aurai jamais su rentrer chez moi sans être digne.
J’ai donc pris une décision importante en démissionnant. Pourtant, j’avais un crédit hypothécaire et des factures.
Mais la pression mise pour vous transformer en quelqu’un d’autre, c’était trop dur. Les images que je voyais…
Je ne souhaite à personne de vivre ce que j’ai pu voir.
Je comprends tout à fait la haine que certains peuvent avoir envers la police. (Même si tous ne sont pas à mettre dans le même sac !!!!)
Malheureusement, peu de jeunes recrues feront ce que j’ai fait, par peur de l’autorité.
La pression est constante et c’est dur à vivre.
Je n’ai jamais vraiment parlé ouvertement mais je pense que c’est le moment.
Oui les bavures policières sont réelles et si elles ne sont pas forcément intentionnelles, les pensées profondes de nombreux policiers le sont. Ils sont matrixés par une mentalité qui est à changer du tout au tout.
Il n’est pas concevable que ceux du dessus soit d’accord avec une telle pratique. Ils le savent, ils encensent une mentalité raciste et ne font rien pour la contrer. C’est honteux.
Je ne sais pas si j’ai tout dit et si tout est clair mais je tenais à partager mon histoire car il est clair que BEAUCOUP de choses doivent changer…
Pour ceux qui me parlent de preuve, que je m’invente une vie,… Je ne fais que relayer la triste réalité que j’ai vécue et que beaucoup d’autres vivent.
A partir du moment où vous trouvez un nombre incalculable de partisans d’extrême-droite au sein d’un même corps de métier, c’est qu’il y a un problème et qu’une réforme doit se faire.
J’ai essayé de faire changer les choses mais quand votre supérieur vous dit droit dans les yeux « Votre père, c’est ce restaurateur là… alors lui, je vais pas le rater ». Croyez-moi, vous n’avez pas d’autres choix que de la fermer.
Et pour ceux qui doutent, venez en DM, je vous envoie des photos de moi en uniforme. J’ai rien à cacher.
Merci aux autres pour la force. Ça me touche, j’avais jamais osé en parler.
Mille merci ❤️🙏
Pour répondre aux nombreuses questions que je reçois, j’étais inspecteur en intervention en Belgique mais c’est sensiblement la même chose qu’en France. Nous avons des cas similaires de bavures ici aussi.
Et je le répète !! ILS NE SONT PAS TOUS MAUVAIS !! J’ai rencontré des très BELLES PERSONNES !!
Courage à tous et bon confinement

Aucun commentaire

Leave a Reply